L’île des Pins

Au début de mon deuxième visa australien, avec mon amie Audrey, je suis partie un mois sur les routes des pays alentours : Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande et Tasmanie. En Nouvelle-Calédonie, nous en avons profité pour passer quelques jours sur l’île paradisiaque des Pins. 

COMMENT S’Y RENDRE

Via la compagnie aérienne Air Calédonie, nous sommes arrivées en avion de Nouméa. Pour la petite anecdote, nous avons beaucoup aimé le « tapis » pour récupérer les valises. Nous l’avons trouvé très original. 😉

Pour le retour, nous avons décidé de prendre le bateau cette fois. Assez confortable, plus écologique, moins cher que l’avion mais aussi plus long, nous aimé ce trajet. La compagnie Bético est très bien.

LOGEMENT

Nous avions réservé nos nuitées au camping Atchu avec un transfert de l’aérodrome. Pour un prix très abordable (environ 6 000 CPF par nuit), nous logions dans un cabanon rudimentaire mais tout de même confortable. Le plus gros avantage était que nous étions à seulement 5 minutes à pied de la fameuse baie de Kanuméra.

Un hôtel assez luxueux, l’Hôtel Ouré Tera est à proximité et donne directement sur la plage. Nous allions y manger et boire des cocktails au coucher du soleil.

C’est d’ailleurs là que nous avons goûter au fameux bougnat. Ce plat local est constitué de légumes locaux, de lait de coco, du poulet ou du poisson (au choix). Le tout est cuit dans des feuilles de bananier.

Activités à faire

La piscine naturelle d’Oro

Nous avons profité de ce séjour pour faire un tour en pirogue et aller à la piscine naturelle de l’île. Yves, le propriétaire du camping s’était chargé de la réservation et de l’organisation pour nous. Nous avons pu voir des tortues mais aussi des paysages paradisiaques. Une fois le tour en pirogue terminé, nous avons du marcher une quinzaine de minutes dans la forêt avant d’arriver… au « péage ». Il s’agit seulement de quelques Francs du Pacifique.

Une fois, que le péage est payé, nous avons pu enfin avoir accès à la piscine naturelle. Nous avons pu prendre des photos mais aussi nous baigner dans une belle eau turquoise.

Pour rentrer, nous avons du marcher un peu jusqu’à notre transfert. Le retour se fait en voiture à partir de là. Au point de rencontre, il est possible d’acheter à manger et à boire mais aussi d’acheter un chapeau tressé en feuilles de bananier.

Une petite randonnée

Un autre jour, nous avons décidé de faire une petite randonnée. Nous sommes montées en haut de la montagne voisine. L’aller-retour se fait en quelques heures. Attention, prévoyez de l’eau, de bonnes chaussures et de quoi payer le « péage ». Une fois que nous sommes arrivées au sommet, nous avons eu une superbe vue sur ce côté de l’île. Et, cela nous a permis de comprendre pourquoi l’île s’appelle l’île des pins. Sur le chemin du retour, nous avons eu la chance de pouvoir goûter à de la canne à sucre locale.

Il y a beaucoup d’autres choses à faire sur l’île. 😉

Les péages

Il s’agit d’un droit de passage sur le territoire d’une tribu. 😉

Laisser un commentaire